Aux Sangliers d'Arbonne

dimanche, avril 08, 2007

Brevet 300 Km Mortagne au Perche ... Zoxmologué !

Samedi 7 Avril 2007
Les Brevets du Paris Brest Paris sont une véritable préparation et une expérience enrichissante sur tous les aspects du vélo et des Véhicules à Propulsion Humaine, car nous avons la chance d'être accepté avec nos vélorizontaux. Pour ce 300 km à Mortagne au Perche, j'ai apporté un soin attentif à mon Baron Blue Snail, nouveau frein arrière classique et suppression de l'ancien frein à disque idéal pour les relances. Jean Michel très sensible aussi sur ce point, délègue la mécanique aux professionnels, sauf que ce week-end, trop confiant dans sa machine, il n'a pas jugé utile de la faire réviser ...
Pendant que je prépare Blue Snail ... JM fait du eSolex


Cependant lorsque je le rejoins chez lui afin, de l'emmener à Mortagne, je le vois épris d'un gros doute quant à la fiabilité de son pédalier pourtant tout récent ... "J'arrive pas à le bloquer. On passe juste vite fait chez mon vélociste pour voir ce qu'il en pense ! " ... Un petit coup de pédale et nous voici devant le magasin. Mais la mine déconfit qu'il tire en démontant la manivelle gauche, n'augure rien de bon ... Nous repartons tout de même la manivelle serrée, mais sur le retour, je m'étonne d'attendre si longtemps en haut de la côte ... Jean Michel arrive manivelle à la main, gasp, le 300 démarre mal. Après avoir essayer de la remettre, il faut se rendre à l'évidence, son super Vélokraft ne pourra pas faire le brevet sur une seule pédale, quelles options avons nous ? ... Le Dahon, un vélo pliant performant, mais aie les fesses ! Le cycle génius, euh, c'est plutôt la version ballade décontracté de 20 km max ... A 19h00, nous prenons l'option Zox de Véronique, juste le temps de le récupérer à la maison et nous voici en route pour Mortagne ...
Deux heures plus tard, nous retrouvons Jean Lou et Florence bien au chaud dans le camping car, qui nous attendent depuis un moment avec un bon repas de pâtes ... Chabada ce soir ? ... Non il nous faut régler le Zox. A la frontale sous le réverbère, la situation est cocasse et JM très inquiet, mais après quelques essais tout rentre dans l'ordre et nous pouvons nous coucher confiant vers 23h30 ...
Moments choisis pour la préparation

Dimanche 8 Avril 2007

3h30, c'est au moment où le réveil sonne que l'impression pâté choucroute nous gagne ! Mais il faut se lever, sortir les machines, ranger les affaires, on atteint le départ à 4h15 ... Le désert, tout le monde est parti, craintif des côtes du secteur certainement !
Détail du Parcours de 300 km


On récupère les cartes et grignotons un morceau, pendant que JM donne des explications sur fonctionnement des vélos couchés et des GPS émetteurs aux responsables du club tout heureux de pouvoir nous suivre via internet.
Sur ce lien : http://www.maprace.com/course/carte_pbp_300km_p3.php

Au Départ de Mortagne... JM elle marche ta lampe ?


Nous décollons à 4h35 et une fois sortis de la ville, c'est le grand noir, l'ambiance de ces ombres furtives qui nous rappelle de grands moments de 2003 ! On supporte le short car il fait assez froid 0°, les accus, n'aimant pas ces conditions, mettent le bel éclairage du Zox à l'état de lucioles en quelques kilomètres au grand désespoir de JM : "Cà me rappelle mon premier 300 à Orléans en 2003 !". Avec Jean Lou, nous l'encadrons pour assurer sa sécurité. Le premier contrôle est à 40 km, une rigolade, surtout que finalement contrairement à nos estimations, cela ne monte pas trop ... Nous alternons les petits bleds éclairés, aux passages sombres dans la campagne, laissant la lune jouer avec les arbres, attentifs aux oiseaux gazouillant sur notre passage...
Vidéo de la sortie



Gacé, nous sommes attendus par un sympathique gaillard derrière sa voiture, scrutant depuis un bon moment les petites lampes des cyclos afin de pointer les cartes :
"Y a un autre vélo couché qui est passé il y a un moment qui s'inquiétait de votre venue"
"Pas trop glacé a attendre comme cela ?"
"Non, c'est bon, quand on est passionné"
.
On resterait bien à discuter vélo avec lui, mais il nous faut repartir, juste le temps de changer les batteries de JM et nous partons à la poursuite de l'inconnu en vélorizontal.
Tu vois devant ? ... Un contrôle dans la nuit


Quelques kilomètres plus loin nous faisons la connaissance de Dan, un courageux vietnamien sur son Bacchetta, flanqué un grand drapeau jaune, qui affronte seul l'épreuve de la nuit froide ... Brrrr en short ?!_@_ Dan, les watts utilisés à te réchauffer ne passent pas dans tes roues !
JM fait du Zzzzox ... Dan le Courageux

Le jour commence à se lever, nous sommes dans la vallée Touques et la brume se lève, une atmosphère paisible et cotonneuse dans des palettes rosées, violettes et orangées ... On roule pas mal, même si JM commence à avoir mal, la perspective d'un chocolat chaud et de viennoiseries le motive ... Lisieux, je me souviens de cette ville pour y avoir passé une année au collège Pierre-Simon de Laplace, "Ah je viens revoir ma Normandie _@_!!"
La nuit est achevée laissant place à l'aube brumeuse et paisible

Chaud chaud, il fait super chaud !

Nous avançons de clocher en clocher

Nous prenons le café au Chabada (enfin l'ex).... Incroyable nous sommes poursuivis ! Tout le monde à la banane, la journée s'annonce exceptionnelle de soleil, çà change du 200 km de Mours !
Lisieux ... Chabada ?

Je viens de finir les sièges, j'attaque la moquette... Bachetta !

Dan à la conquête du PBP ... Vous êtes aux commandes du navire


Nous repartons vers le contrôle de Deauville, en longeant la Touques, c'est un magnifique passage qui nous emmène au sommet de Beaumont en Auge, si vous faite un tour dans ce coin ne manquez pas d'y passer c'est très sympa, une imposante statue de Laplace domine la vallée !
En redescendant alors que je suis entrain de filmer, nous découvrons sur la route le cadavre d'un gros ragondin heurté par une voiture. Pas à rencontrer de nuit en vélo !
Je chante du soir au matin ... Meuhhhh !

Ma belle belle Normandie !

Une roue ... vers Pont L'eveque

Pont l'Eveque, porte du pays d'Auge, nous arrivons en pleine installation du petit marché, Jean-lou et JM trouvent une application intéressante des pare-buffles de 4/4 ...
Qui a dit le 4/4 c'est naze ! ... Oup là çà monte !

Beaumont en Auge

La vue sur la vallée de la Touques ... Laisse Laplace pensif


En repartant vers Deauville, nous accrochons un cycliste droit affuté qui est sur un parcours de la région "Mouais, je fais la 55 !", nous montons au même rythme que lui, ce qui nous rassure sur notre état de fraicheur, il reste encore 180 km à faire, il prend sur la droite. Je ne sais pas si c'est à ce moment mais nous perdons le contact avec Jean michel qui prend un autre chemin ... Autant le parcours en campagne était agréable, l'arrivée sur Deauville est un mauvais cauchemar, nous reprenons contact avec la folie de la circulation, Deauville cela me faisait penser à une ville d'eau mais en fait c'est plutôt la ville du pétrole, nous y pointons en vitesse après avoir retrouver JM apeuré sur un rond point !
Deux Pizzas ?... Vas y JM, Lance toi !

La route qui longe la mer pour rejoindre Honfleur est du même acabit, un flot nauséabond de vapeurs d'essence et de gasoil dans le bruit assourdissant des moteurs, tout cela pour finir dans l'embouteillage, la galère pour se garer puis à pieds sur les planches ou le port, serrés comme des sardines !
De belle église tout en pierre... Hongaz, pardon Honfleur

"Oh, il est chouette votre vélo, c'est confortable ? Et vous venez d'où ?"
"De Mortagne au Perche, madame"
"C'est où çà Mortagne ?"
...
Installé sur le port comme tous les badauds, on retrouve un tandem qui fait aussi le brevet ,pour casser une croute à mi chemin, ils ont dans leurs tablette le projet de faire Paris Pékin avec la FFCT, belle ballade !
Paris Pékin, c'est parti ! ... Oui 2 comme cela et 3 comme celui ci !

Belle machine ... Un peu de mayo ?

Il faut bien chercher les angles ... pour faire disparaitre la foule

On repart vers les hauteurs en direction de Pont-Audemer, croissant l'embouteillage interminable de l'autre coté de Honfleur, la côte aussi est interminable sur une 3 voies heureusement pas trop fréquenté, Jean-lou est à l'attaque et nous ne le reverrons plus avant l'arrivée ...
Tut tut Pouet pouet... Jean-lou, le couteau entre les dents

Spéciale dédicace pour Ivan ;-) ... Dan c'est Dan !!!

De Clocher ... en Clocher

JM n'étant pas vraiment habitué aux Zox-douleurs, le calvaire commence. Nous remontons tout de même le petit groupe du club de Mortagne ce qui nous redonne le moral. L'un des cycliste me raconte qu'il vient de reprendre depuis 5 ans le vélo et qu'il fait le PBP pour son père qui en à toujours parlé sans avoir osé, j'espère revoir tout c'est braves au mois d'aout !
Oui çà monte encore ... La même vue du haut !

Les Braves de Mortagne... Petite pause à l'ombre

Dans la côte qui suit, je dois les laisser partir pour attendre JM avec ses douleurs Zox-mal-placées. On fait une nouvelle petite pause bar avec le tandem , avec lequel nous gardons en contact.
Caméra alimentée ! ... A droite dans l'église


Il s'agit maintenant de rejoindre le dernier contrôle à Conches en Ouche, au terme de deux belles montée, nous atteignons une belle boulangerie sympathique aux milles feuilles et éclairs au chocolat réconfortant ... "Oh, il y a même des Paris Brest !" ... "JM on va être raisonnable ..." "Tu crois ?".
Elle est où la boulangerie ? ... Remise en jambes après les gâteaux, oufff !


Dernière partie, surmontant sa douleur JM retrouve un peu d'énergie, il y a quelques bosses dans le final mais rien de méchant, je reste à sa hauteur pour donner un rythme régulier de 22-25 km/h sur le plat et 12 dans les côtes. La Neuve Lyre, Rugles, L'Aigle chacun espacé de 10 km sont avalés sur les réserves pâtissières, on remonte un cyclo droit esseulé à la dérive ... Après l'Aigle, il reste 30 km, nous avons pris un peu d'avance sur le tandem ... Mais lors d'un l'arrêt pour manger et se rhabiller, ils nous remontent, JM assit dans l'herbe, a toutes les peines du monde à remonter sur son engin de torture, "Aller JM objectif les remonter avant l'arrivée, il reste 15 km!".
Le soleil descend ... et JM ne peux plus se relever !


Gaz, Gaz, Gaz, on les reprend finalement au bout de 5 km et JM retrouve toute son énergie ...
Ouah 5,4,3,2,1 Mortagne, 20h15 on y est ! Cool en 16h15 pas si mal le Zox ... "Puisque je te dis que j'ai Zoxmenmal !"
Les derniers tours de roues ... pour ce 300 km _@_// en forme

Les gens du club nous accueillent avec le sourire. Jean-lou : "Ouais, je suis arrivé il y a une heure, facile !". Flo a préparé un somptueux repas, boudins, pâtes, crêpes et cidre ... Calé pour revenir sur Melun dans la foulée presque 24h sans dormir et 700 km aux compteurs. Prochain objectif le 400 km ... On ne sait pas encore lequel, Mours, Troyes ? On vous en reparle dès qu'il y a du nouveau ...
Bonne semaine et Bon VTT Dimanche ... On sera en Grèce avec JM, elle est pas belle la vie
Amicalement
Philou _@_//

Libellés :

3 Commentaires:

  • Belle virée !
    Le froid, la pluie pour le 200 km : rien ne vous sera épargné pour cette qualification à Paris-Brest-Paris !

    Bon courage pour la suite. Pour info, il y a un beau 600 à Loudéac.

    Jean-Charles

    By Anonymous Anonyme, at 18 avril, 2007 10:37  

  • bravo,belle ballade
    soyez fort pour la suite et
    racontez nous ca
    (pour moi j'ai pas suffisament de temps pour pbp)

    By Anonymous Anonyme, at 26 avril, 2007 21:09  

  • Bravo pour votre performance.
    Bonne continuation

    Le magicien

    By Anonymous Magicien, at 20 février, 2009 19:07  

Enregistrer un commentaire

<< Home