Aux Sangliers d'Arbonne

dimanche, octobre 15, 2006

Bonne ambiance à Villiers-Sous-Grez !

J'arrive juste à la bourre pour apprendre que l'on part à Villiers ... Pas le temps de dire bonjour, ni de discuter, juste foncer dans la bonne direction, car vu le programme d'aujourd'hui, il ne va pas falloir mollir !
Après quelques demi tours pour trouver le bon emplacement, nous sommes reçus par un comité d'acceuil des plus agréables. Edouard se voit proposer une place de choix dans la propriété d'une charmante femme et de son rottweiler, il hésite un instant à changer de place ... On reparlera du chien plus tard ;-) Il faut nous concentrer sur la préparation de nos machines en oubliant le contexte. Départ en bataille pour un groupe de 10 sangliers, Patrick vérifie une bonne dizaine de fois que sa porte de voiture est bien fermée, ok ? Allez, c'est parti pour un échauffement exceptionnel dans un décor glauque, comme dit Jean claude, "on se croirait dans Délivrance !" ... AU bout d'un moment, nous tombons sur les marais de Larchant, là, le paysage devient bien plus agréable et nous oublions tous nos souçis ...

Nous entrons dans la ville de Larchant, pour y visiter son église fantôme et son guignol animé ;-)

A la sortie, une belle petite côte nous attend au coin du bois, Jean Claude franchit victorieusement son premier sommet à vélo, s'il vous plait !

On profite du Gr13 pour faire une escapade parmis les champignons, notre bon vétérinaire se trouve enfin dans son élément, le voici courant de tous cotés, cherchant dans chaque bosquet moindre petit champignon. Et tout cela pour nous proposer, d'ici quelques semaines, tenez vous bien, une merveilleuse dégustation, il est pas mignon avec çà ? Son énorme sac à dos ne suffisant pas, il en appelle à la solidarité des sangliers d'Arbonne, Charlie se retrouve promu au portage ... Attention le champignon c'est fragile et demande une attention de chaque instant, surtout au moment du sprint ! Jean claude sait bien choisir les candidats ... Edouard c'est mort, t'es rayé de la liste, Patrick toi ausi ;-) Tout cela n'arrange pas nos plan pour délai du parcours, surtout que le président n'est pas serein sur la direction à prendre : "c'est à gauche ? tu crois ?" ...

Nous débouchons sur une bonne dune de sable qui plante tout le monde à sa base, on se croirait au Paris-Dakar ! Edouard est le meilleur, toujours sur son spad. "eh ! il y avait une feinte sur la gauche", eh, c'est un motard le gars !
Derrière, le petit sentier Denecourt repart somptueux ... Là, encore des champignons !!!! Oh non pitié Jean Claude, les sacs sont pleins ... Le président est complètement perdu, sa carte au vent, il ne sait plus dans quel sens la placer ! On s'arrête au moins une demi heure sur un parking sans qu'il puisse retrouver la moindre trace du lieu où nous nous trouvons, il y a bien des indications, un merveilleux restaurant qui semble bien sympatique, mais rien qu'il puisse repérer sur la carte, ce doit être dans un des trou qui la compose !

Nous retrouvons par hazard le chemin du départ, puis il s'éclipse, la carte semble rebelle à moins que ce soit les incantations de Jean Claude pour trouver de nouveaux coins à champignons, le voici de nouveau arrêté avec Bernard !
"A boire ou j'en...biiiiiip... le chien !", se met à crier Batman qui se languit du pot de Charlie ... Ramenés par Patrick les deux loustiques regagne le groupe qui prend soudain un rythme plus efficace pour le sprint final, sauf peut-être Edouard reste un peu sur la réserve, une histoire de sénateur ... Après une belle bagare, la victoire est pour Benjamin, suivi de Philou et du président en grande forme avec son frein arrière chauffé au rouge !
C'est quoi ce monstre, José arrive dans un bruit caractéristique du 6 cylindres à plat, 12 soupapes 2 arbre à cames en tête ... Ouah, elle en jette sa Carrera 4, le président cherche le moteur à l'avant ... Ouais, la mécanique c'est pas son truc ;-) Heureusement José nous fait la démo, c'est vrai que les 3litres 6, çà donne soif !


Bon anniversaire Charlie, grandiose le pot, merci aussi à ta douce qui a du tout préparer !
Au fait, pas de pot pour toi Christian, le chien est là ... "Non, non, j'en veux pas du chien !"
Jean Claude retrouve tout sa vivacité ...
On ne sait pourquoi le président est soudain pris de terribles envies, de pisser et de faire fumer le jambon ... José nous raconte que le constructeur a placé une grille sur le tube l'échappement pour éviter que l'on puisse y insérer la sonde de contrôle ... Volvo y a pas à dire çà fume, on voit même plus le jambon !!!
Dimanche prochain, c'est l'anniversaire de Batman, les chiens devraient être pénards !
C'est fun le mois d'octobre ;-)
Bonne semaine à tous
Philou

1 Commentaires:

  • Pour le transport sans risque des champignons, il y a quand même des valeurs plus sûres que Charlie. Il a déja goûté le bitume de la ligne droite d'arrivée à Arbonne, non ?

    By Anonymous Patrick, at 16 octobre, 2006 09:23  

Enregistrer un commentaire

<< Home