Aux Sangliers d'Arbonne

dimanche, septembre 24, 2006

Week-End chargé, chez les sangliers ... 2 en 1

Dimanche 24 Septembre - Après la sortie nocturne :
L'ambiance est encore à la fête d'hier et 14 sangliers sont à l'appel, absence de marque Christian G, en petite forme, il aurait eu un peu de mal à descendre des escaliers pour chercher des bouteilles !?! Pas de mal on espère ? Par contre d'autres sont en grande forme, a l'image de Jean-Claude, qui au départ du cabaret Masson, nous fait un festival avec le groupe de tête, caracolant à 30km/h dans le petit single track Denecourt , est ce l'incident du cabinet de la veille ? En tout cas son commentaire au premier arrêt ne laisse aucun doute sur son état de forme :
"Ah non, çà casse le rythme, pour une fois que j'étais chaud !"
Il profite de cet arrêt mécanique, pour renverser le président lors d'un fameux tournois de branches d'arbre, pour une histoire familiale, il parait ... Pendant ce temps Laurent et Charly essayent de régler leurs problèmes de frein, si l'un n'a plus rien au levier, l'autre a du mal à faire tourner ses roues ... C'est deux Lapierre non ?
Le président a bien écouté ses gorets et nous a préparé un parcours varié pour nous mener droit (ou presque) aux fameuses bosses prochent de la caverne d'Augas. Ce coin n'est pas le terrain de prédilection de notre bon docteur que je trouve scotché dès la première descente ... Pour les autres, c'est un terrain de jeu, un par un, on se lance dans ces descentes vertigineuses à l'assaut de la bosse d'en face, de véritable montagnes russes. Dommage que j'ai laissé l'appareil photo à la maison comme une grosse pomme ! Bah, ce sera pour la prochaine fois, on reviendra dans ce coin, n'est ce pas président ?
La suite est tout aussi superbe, la croix du calvaire, le chêne de la reine Amélie, la petite descente du rocher Cassepot et le sprint final un peu raccourci par une approche restrictive du président qui souhaitait réaccomplir l'exploit de la veille au soir, hélas pour lui un problème d'humidification des pistons lui fait perdre sa superbe stabilité et l'envoie dans le fossé à quelques mètres de l'arrivée ... Philippe A (1er), Philou (2ieme), Patrick (3ieme), ne lui laisse aucune chance de revenir, d'autres aussi lui sont passés sur le corps, comme Edouard (5ieme), en pleine forme qui se permet de finir les côtes en wheeling, s'il vous plait !
Bernard auteur d'une spectaculaire chute en soleil avant dans le coin du rocher Cassepot, nous délecte à nouveau le palais avec un pot bien sympathique after the sortie ! Eh c'est çà pour les absents il y a des patés et des bons petits fromages qui leurs sont passé sous le nez ... Les mecs, il ne faut pas rater une seule sortie, Jean-Claude vous le rappelle sans arrêt : "c'est important le sport !"

Samedi 23 Septembre - Sortie nocturne des barjos :
Ah oui, parce qu'il fallait être barjo pour sortir sous cette pluie battante ! A 20h00 précise, ne reculant devant aucun sacrifice et en guise d'introduction, la horde sauvage de sangliers fait irruption dans le cabinet soit disant médical et au son de "Jean-Claude avec nous, Jean-Claude avec nous !", fait sortir un pauvre patient apeuré en tenu d'Adam ! Le ton est donné, rien, non rien arrêtera la bonne humeur, au moins pour cette soirée ! En route pour Arbonne, en route, enfin plutôt en sous marin, sortez les maillots car il se met à tomber un déluge, transformant les rues de Ponthierry en chute du Niagara (le Scenic soit disant 4/4 du président en porte encore les stigmates).
A la vitesse de l'escargot, nous arrivons péniblement au parking de la Feuillardière. Sous le rideau de pluie, la visibilité est à peine de quelques mètres, mais dès le début nous avons la chance incroyable de voir notre premier cerf ...
Bin, il brame pas celui-ci, m'enfin j'ai pas entendu !
On attaque d'entrée de jeu par la côte Napoléon, Le président et Yéti en tête, plus çà tabasse, plus ils vont vite, au bout de quelques mètres, on est complètement dans l'humidité de la sortie nocturne. Notez les mines ravies d'Edouard et du Yéti, pour d'autres c'est moins la fête ... Benjamin et Laurent en jaune ;-)
Lorsque vous roulez par un temps comme celui-ci, deux possibilités s'offrent à vous :
Avec ou sans lampe, à vous de choisir !

Après les visites des différents lieux possibles pour voir des aninaux (Montrouget, mare du Coquibus), nous devons hélas nous résoudre à rentrer. Descente n°2 puis la côte Napoléon donnent le départ du sprint remporté de main de maitre par le président (1er) au terme des dépassements du Yéti (2ieme, en grande forme avec ce temps) et de Philou 3ieme.
Euh, y aurait pas un after the cerf ? Mais si, mais si, Laurent nous a concocté, une petite soirée micheton dans la grange, jeux et bonne chair, le tout arrosé de bon vin ...
Enfin sauf pour Yéti qui a fait toute la soirée à l'eau et au pain sec, enfin presque ...


Au Baby-foot, victoire incontesté du duo infernal Laurent José



Merci à Laurent et Bernard pour cette somptueuse soirée !
Bonne semaine à tous.
Philou _@_??

2 Commentaires:

  • Vous pouvez ajouter vos commentaires ici à la fin de chaque Articles

    By Anonymous Philou, at 24 septembre, 2006 20:47  

  • Un week-end qui restera dans les annales...Tout etait bien même le cerf qui a été très discret, lui!!

    By Anonymous Edouard, at 24 septembre, 2006 21:45  

Enregistrer un commentaire

<< Home